Lancement de l’appel à projets

Ça y est ! Paris Habitat vient de lancer sur son site internet (http://parishabitatoph.fr/OPAC/Pages/ACT_ProjetBichatTemple.aspx) et sur celui de la Mairie du 10e (http://www.mairie10.paris.fr/mairie10/jsp/site/Portal.jsp?document_id=16088&portlet_id=788&comment=1&current_page_id=253) l’appel à candidatures, élaboré de concert avec les élus du 10e, pour les cinq locaux à vocation commerciale et/ou d’activités en pied de l’immeuble en construction à l’angle des rues Bichat et Faubourg du Temple. L’appel sera aussi affiché très bientôt sur le chantier. Vous pouvez également le lire ou le télécharger sur la page Documents de ce blog (https://stopmonop.files.wordpress.com/2015/03/appel-acc80-projet-bichat-temple.pdf).
[N.B. – depuis la clôture de l’appel, le 24 juillet 2015, le texte n’est plus disponible sur les sites de la Mairie et de Paris Habitat. En revanche, le lien sur notre page Documents marche toujours.]

En gros, la procédure correspond à ce qui était annoncé dans notre dernier post, avec un décalage du calendrier :

  • le loyer visé par le bailleur est de 400-500 €/m2 HT/HC (= 520-650 €/m2 TTC) annuels, avec une possibilité de « progressivité en fonction de l’intérêt du projet »
  • les cinq projets discutés à la plénière du CQ en décembre dernier (salle polyvalente, halle alimentaire, centre médical, plateforme associative, commerce culturel = librairie-papeterie-presse) seront privilégiés
  • les candidats auront jusqu’au 15 (ou, d’après le site de la Mairie du 10e, jusqu’au 24) juillet pour présenter leurs projets en s’adressant à : Guy Patachek chez Paris Habitat ( guy.patachek@parishabitat.fr ) et à Hélène Duverly ( helene.duverly@paris.fr ) et Léa Vasa ( lea.vasa@paris.fr ) à la Mairie du 10e ; toutes les pièces à présenter sont précisées dans le texte de l’appel
  • après une première phase d’instruction assurée par les services de la Mairie du 10e et la Direction territoriale Nord-Est de Paris Habitat, les projets jugés recevables seront proposés à une commission de validation composé de : 2 représentants de la Mairie du 10e, 2 représentants de Paris Habitat, 2 représentants de la Mairie de Paris et 2 représentants du conseil de quartier Hôpital Saint Louis / Faubourg du Temple, commission qui se réunira une première fois, au plus tard, le 4 septembre 2015 (avec, éventuellement, audition des porteurs de projets), et une deuxième fois, au plus tard, le 30 septembre 2015
  • la commission émettra alors un avis, mais c’est Paris Habitat qui mènera seul les négociations préalables à la signature des baux ; Paris Habitat se réserve aussi le droit de déclarer l’appel infructueux
  • la commission se réunira enfin en janvier 2016 pour faire un point sur l’avancement des entrées en location
  • les locaux seront livrés en mars 2016 (brut de béton, mais avec vitrine)

Cet appel à projets sera officiellement lancé par une réunion publique,
dans la Salle des Fêtes de la Mairie du 10e,
le lundi 13 avril, à 18 h 30

L’ordre du jour de la réunion n’a pas encore été arrêté. Nous nous en ferons l’écho aussitôt que nous aurons plus d’informations. Dès maintenant, il est certain que les habitants auront l’occasion de prendre la parole
– pour défendre les projets discutés à la plénière du CQ le 11 décembre dernier et en présenter d’autres
– pour commenter l’appel à candidatures (le diagnostic commercial de la rue du Faubourg du Temple, par exemple, vu par Paris Habitat, est tout à fait discutable ; les loyers visés risquent, ou de condamner les locaux à rester vides, comme une bonne douzaine de boutiques actuellement, entre le canal et l’avenue Parmentier, ou de n’attirer que des commerces réservés, plus encore qu’un DailyMonop’, aux classes moyennes aisées)
– pour demander que le principe de la participation des habitants à la procédure d’attribution des commerces et autres locaux d’activités en pied des immeubles des bailleurs sociaux de la Ville soit généralisé dans le 10e ; dans le quartier immédiat, cela pourrait concerner, par exemple, l’immeuble de la SIEMP dont la construction vient de débuter au 179 rue Saint-Maur, à l’emplacement des « 9 billards » (avec en RDC un local dont le loyer  – réaliste pour le coup – est annoncé à 190 €/m2 annuels seulement) ou celui dont la construction s’achève aux 1-3 rue Jean et Marie Moinon (http://locaux-bureaux.paris.fr/location-de-bureaux/ile-de-france/paris/75010/11629-local-commercial-rue)
Il va de soi que tous les porteurs de projets, commerçants et associatifs y seront les très bienvenus.

5 avril 2015.affiches

Soyons nombreux à la Mairie le 13 avril ! Diffusons la nouvelle le plus largement possible autour de nous pour faire en sorte que cet appel à projets redonne réellement vie à la rue du Faubourg.

Rappel de la disposition des locaux à attribuer :

Adobe Photoshop PDF

Bilan provisoire et bruits de coulisse

Le 15 mars à minuit, à l’issue du premier stade de la consultation, notre projet des « halles de la transition alimentaire » ( https://idee.paris.fr/les-halles-de-la-transition-alimentaire ) occupait, avec 121 soutiens, la cinquième place (sur 2229) dans la catégorie « Tout Paris », et notre projet de « salle pour tout et tous » ( https://idee.paris.fr/la-salle-pour-tout-et-tous ), avec 59 soutiens, la quatrième place (sur 139) dans le 10e arrondissement sur la plate-forme du Budget participatif. Ce n’est pas tout à fait ce qui apparaît si on consulte maintenant le site de Mme la Maire, dont un bug (encore un) a laissé certains projets continuer à engranger les soutiens au-delà de minuit, alors que d’autres voyaient leur compteur arrêté. Du côté de la Mairie, on nous rassure :

« Dans tous les cas, […] les soutiens ne compteront pas pour les services techniques. Ces derniers effectuent leurs études de faisabilité et tiennent éventuellement compte des commentaires s’ils apportent des précisions par rapport au projet. Mais à ce stade les soutiens et commentaires n’auront pas vraiment d’incidence sur la liste finale des projets retenus. C’est au stade des commissions d’arrondissements que le nombre de commentaires et/ou soutiens pourra éventuellement être pris en compte. Mais pas forcément, cela dépend des arrondissements. »

Est-ce vraiment rassurant ?

Quelle que soit la décision des services techniques – qui devraient tout de même être rassurés par la synergie qui s’est tissée sur la plate-forme entre nos « halles » comme structure de distribution alternative et le projet du Groupe Permaculture-Paris ( https://idee.paris.fr/les-barges-de-la-permaculture ) comme dispositif de production – que nos projets soient retenus ou recalés, l’écho qu’ils ont trouvé sur ce forum ne pourra que renforcer notre position dans la procédure d’attribution des commerces à l’angle Bichat-Fbg du Temple, qui ne devrait plus tarder à s’engager concrètement.

Les étapes, d’après les informations que nous avons pu glaner :

  • l’appel à projets serait actuellement en cours de finalisation ; il semblerait qu’il prévoie désormais, toujours sans aucune possibilité de réserves en sous-sol, des loyers annuels entre 400 et 500 €/m2 HT/HC (= 520-650 €/m2 TTC – à titre de comparaison, dans le même quartier, le local d’activités prévu au RDC de l’immeuble de la SIEMP [autre bailleur social de la Ville] actuellement en construction au 179 rue Saint-Maur aura un loyer annuel de 190 €/m2 seulement, qui ne portera que sur la surface utile)
  • trois semaines après la finalisation de l’appel, une réunion publique sera organisée pour son lancement à la Mairie du 10e – ce sera l’occasion de remettre officiellement notre pétition pour insister sur l’importance d’une modulation des loyers, si les décideurs veulent réellement servir l’intérêt des habitants et privilégier, comme ils disent en avoir l’intention, les projets débattus à la réunion du Conseil de Quartier le 11 décembre dernier (dont deux ont trouvé un prolongement sur la plate-forme du budget participatif)
  • les candidats auront trois ou quatre mois pour présenter leurs projets
  • ils seront entendus en juillet par une commission comportant des élus, des responsables de Paris Habitat et un ou deux représentants du Conseil de Quartier (le collectif ne sera pas représenté – faute d’avoir à temps fait sa mue en association)
  • les décisions seront prises en septembre – en même temps que le vote du Budget participatif, si jamais l’un ou l’autre de nos projets devait être retenu

À suivre…

Nous encourageons les porteurs de projets locaux à contacter dès maintenant nos interlocuteurs à la Mairie du 10e – Lea.Vasa@paris.fr, Dante.Bassino@paris.fr, Helene.Duverly@paris.fr, Sylvain.Raifaud@paris.fr – pour nous aider à surmonter les dernières inerties administratives.

Et de deux : https://idee.paris.fr/la-salle-pour-tout-et-tous

Un deuxième projet issu de la discussion portée par le collectif Stopmonop a été posté hier (4 mars) sur la plate-forme du budget participatif. L’alternative à la grande distribution passe, en effet, non seulement par les estomacs, mais par tout ce qui anime la vie du quartier. Par exemple, la salle polyvalente, demandée, sous différentes formes et différents noms, par beaucoup de ceux qui ont répondu à notre questionnaire en novembre-décembre.

A soutenir donc (https://idee.paris.fr/la-salle-pour-tout-et-tous), en même temps que notre premier projet : https://idee.paris.fr/les-halles-de-la-transition-alimentaire

N’attendez pas la votation de septembre. Il est probable que les dés sont pipés et pas sûr du tout que nos projets aillent jusque-là. C’est votre soutien dès aujourd’hui qui leur donnera une chance d’impact.
(N. B. – Le site du budget participatif est plein de bugs. Il faut espérer que, d’ici l’année prochaine, les petites mains de Mme la Maire auront une idée pour régler cela. En attendant, ne vous laissez pas décourager. Si vous n’arrivez pas à vous connecter avec votre adresse mail habituelle, essayez avec une autre adresse ; si le site ne reconnaît pas votre mot de passe, cliquez sur « Mot de passe oublié » et changez-en – en général, ça marche. Vous saurez que votre soutien a été comptabilisé en voyant bouger le chiffre dans le petit cœur.)

Capture d’écran 2015-03-07 à 19.33.09

La salle pour tout et tous

Objectifs
Favoriser la mixité, la rencontre, le lien social entre habitants en installant un lieu de vie partagé ancré dans le territoire

Descriptif du projet
Un espace regroupant plusieurs salles pour recevoir des activités conçues par et pour les habitants, qu’elles soient ponctuelles (fêtes & goûters, réunions de parents, de collectifs, événements associatifs…) ou régulières (réunions d’associations, ateliers de loisirs créatifs, de recyclage, échanges de savoirs…). Ces salles seront polyvalentes, pour répondre à toute la gamme des besoins des habitants qui les investiront comme des lieux à la mesure de leur vie. Le lieu comportera un espace, libre et convivial, de parole et d’échange autour du vivre ensemble et de la promotion du civisme. Il pourra accueillir un point d’information pour orienter les habitants vers les services proposés par les acteurs de la vie locale, sans déposséder ces acteurs de leurs missions. – L’aménagement et l’équipement des salles relèvent du budget d’investissement de l’arrondissement. – La gestion sera co-portée par la municipalité, les acteurs locaux et les habitants, à partir d’un modèle et de règles de gestion équilibrées et adaptées au concept. Cette cogestion favorisera le dialogue entre acteurs et la démocratie locale autour d’un lieu appartenant réellement à tous. Plusieurs acteurs du tissu associatif, identifiés sur l’arrondissement, ont déjà été contactés et se disent intéressés par un tel lieu et prêts à s’investir dans une gestion partagée à partir d’un cahier des charges précis. Le projet détaillé (y compris sur les questions d’investissement et de fonctionnement qui garantiront la viabilité du projet) est en pièce jointe.

Situation actuelle – diagnostic :
Les lieux de proximité et espaces publics, accessibles à toutes les classes sociales, toutes les familles sont de plus en plus rares. Il manque à Paris, et dans le 10e en particulier, des salles polyvalentes ouvertes à tous, comme on en trouve dans la plupart des villes de province. A l’exception d’une petite salle à la maison des associations, le 10e arrondissement ne dispose actuellement d’aucune salle municipale ou associative pouvant accueillir des réunions relativement importantes, d’aucun lieu dans lequel il soit possible à chacun ou chacune, associatif ou non, d’organiser gratuitement ou pour une somme modique des événements de moyenne ampleur. Il s’agirait de (re)créer dans le 10e arrondissement une salle polyvalente de quartier, réellement à la disposition de tous et toutes, dans laquelle diverses populations pourraient se reconnaître et trouver une réponse à des besoins et usages simples du quotidien. Les lieux existants, certains trop petits, d’autres privés, ne permettent pas la rencontre régulière entre des populations d’âge ou de milieux différents. Dans un arrondissement en pleine gentrification, ouvrir un espace accessible à toutes et à tous, dans lequel les personnes et les idées pourront s’exprimer et se rencontrer, est une condition nécessaire de la préservation d’une mixité sociale. Ce sera un moyen de garantir l’accès de tous aux infrastructures et à l’espace public et de tirer pleinement parti de la réalité multiculturelle qui fait le cachet du 10e arrondissement.

Le projet a-t-il déjà été expérimenté au sein d’un autre organisme ?
Les villes et communes de province ont souvent une salle des fêtes/polyvalente, qui est un équipement municipal. Les centres sociaux peuvent, dans un cadre plus étroit, mettre des espaces à la disposition des associations et des habitants. Notre projet se situe au carrefour de ces dispositifs, puisqu’il serait partagé entre municipalité, associations et habitants. La MaiZon (17e), le Moulin à Café (14e), la Commune libre d’Aligre (12e) sont des structures purement associatives, mais dont on peut s’inspirer.

Lieu précis :
RdC de l’immeuble angle Bichat-Fbg du Tple/ Local du LAI de la Grange-aux-Belles (l’équipe se dit prête à le partager)/ Autre

Impact social
5/5

Impact environnemental
3/5

Evaluation du coût du projet
???