Mise au point concernant notre dernier tract-affiche

Comme il semble que certains interprètent mal notre dernier tract-affiche, axé sur la façade du projet rue Bichat, dans le sens d’une opposition au projet dans son ensemble, ce qui n’est pas et n’a jamais été la position du collectif, qui, au contraire, n’a pas cessé de souligner l’apport tout à fait positif de la crèche et du logement social et le manque de cohérence du Monop’ avec ces aspects bienvenus, nous tenons à publier la mise au point de l’architecte responsable de l’analyse du projet reproduite sur l’affiche :

« Pour plus de précision, le programme et l’architecture du rez-de-chaussée ne sont pas à la hauteur de la qualité du projet d’un immeuble de logements sociaux et de la crèche – programmes qui constituent une offre sociale précieuse pour le quartier.
Pour l’intérêt général du quartier, il est important d’éviter l’implantation d’une grande surface supplémentaire sur la rue du Faubourg du Temple et de créer des locaux commerciaux de proximité. Au plan architectural, il s’agit de faire évoluer une façade “arrière” sur la rue Bichat en une façade active entre les halls d’accès aux logements et à la crèche et, ainsi, de donner autant de qualité au rez-de-chaussée qu’aux étages.
Cette transformation, ne modifiant aucune distribution des logements, apparaît assez “facile” à réaliser et peu onéreuse. Elle correspond, par ailleurs, aux souhaits exprimés par les habitants du quartier, qui parlent volontiers  de manque et de désirs concernant de nouveaux commerces. »

Mise à jour du 21 juin

Après une première prise de contact avec Paris Habitat, suite à notre rencontre du 28 mai, Dante Bassino, adjoint au maire du 10e arrondissement en charge du logement, nous a écrit, le mardi 17 juin :

« Désolé d’avoir tardé à revenir vers vous. Il ne s’agissait pas d’un problème de temps mais de disposer d’assez d’éléments pour répondre quelque chose d’utile.
La mairie (sur ma proposition, validée par Rémi Féraud), par l’intermédiaire du directeur de cabient du maire, a demandé à Paris Habitat de voir la possibilité de séparer le grand local commercial en plusieurs locaux. Ceux-ci se sont tournés vers l’architecte. Celui-ci a opposé un refus. Nous allons recontacter Paris Habitat pour insister.
En cas de réponse négative cela compliquera la recherche de solution sans la rendre impossible. Il ne nous restera comme possibilité que de jouer sur le financement.
A ce moment là la rencontre avec Paris Habitat n’est plus très utile dans un premier temps, il faudra d’abord que nous étudiions de notre coté le financement et les alternatives à la grande surface avant de retourner vers le bailleur.
En attendant je reste à votre disposition. Pour plus d’éléments, n’hésitez pas à me contacter.
Dante BASSINO
Adjoint au maire du 10ème arrondissement
en charge du logement »

Nous avons répondu en trois points pour demander :

  • à avoir, si possible, communication du refus opposé par Alexandre Chemetoff à Paris Habitat, afin de mieux y répondre (a priori, la découpe de la grande surface, revenant au projet initialement approuvé sur concours, ne présente que des avantages pour le bâtiment lui-même, ses futurs occupants et les riverains – voir la page Plans)
  • que les habitants du quartier soient associés à la réflexion sur des alternatives possibles à la grande surface
  • qu’on nous indique un calendrier au moins approximatif de l’évolution du dossier dans les semaines qui viennent

Plus de nouvelles peut-être (espérons-le) à la réunion plénière du conseil de quartier Saint-Louis / Faubourg du Temple qui se tiendra jeudi prochain 26 juin, à 19 h, à l’école Saint Maur (200 rue Saint-Maur), bien que le projet Bichat-Faubourg du Temple ne fasse pas l’objet principal de cette réunion.

Nous visons toujours à réunir 500 signatures sur notre pétition en ligne avant le Conseil d’Arrondissement du 30 juin. Aujourd’hui 47 nouvelles signatures sur papier sont venues s’ajouter aux 381 enregistrées à cette heure en ligne. Nous remercions ceux qui nous ont apporté leur soutien et nous espérons que les nombreux contacts noués aujourd’hui se concrétiseront en ligne.